0

Je couds ma garde-robe capsule, chapitre 7 – JUILLET

Avril = Maillot de bain

Oui, je sais, je suis trèèès en retard. Mais, vacances + décalage horaire + retour bien occupé n’étaient pas propice à une couture en Avril.

N’ayant pas besoin de maillot, je couds un pochon pour mettre mes maillots mouillés. Ma fille ayant piqué celui que j’utilisais.

POCHON

  • Patron : maison
  • Taille : 25 x 24 fini
  • Tissus :  tissu enduit FDS acheté chez mamzelle fourmi.
  • Technique : ourlet de 2 cm en haut avec 2 cordons pour la fermeture

Bref, un pochon simple et pratique. Une capsule 0 stress.

0

Très girly

Pour la petite soeur d’Eva, je souhaite offrir un protège carnet de santé à cette nouvelle petite fille.

  • Patron : maison
  • Taille : du carnet de santé
  • Tissus : tissu rose : Dakar, fleuri pour l’extérieur et l’intérieur : marché du tissu à Lille, baptiste blanche pour la poche : mamzelle fourmi, ruban : marché.
  • Finition : surpiqûres en haut et en bas pour coudre les rabats.
  • Customisation : broderie « Laura » + date de naissance derrière, un bouton fleur en tissu. Tampon avec encreur textile sur la poche. Ruban simple avec un noeud au bout comme marque-page.

Je me suis trompée dans mes calculs pour l’extérieur d’où le décalage en haut. J’ai cousu au plus juste pour que le carnet rentre. Je pense que j’agrandirai plus le rose pour la prochaine fois. Je ne mettrai pas la poche, je ne la trouve pas très esthétique. Ou il faut que je procède autrement. Le cadeau a plu au papa de passage chez nous.

0

Je couds ma garde-robe capsule, chapitre 3 – MARS

jecoudsmagarderobecapsule2017catc3a9gories

MARS = LINGERIE

  • Patron : ETOFFE MALICIEUSE : ma petite lingerie : culotte de base
  • Taille : 46 pour mon 84 cm de tour de taille et 104 cm de hanche. Je pouvais prendre la taille en-dessous mais j’aime être à mon aise dans mon popotin.
  • Tissus :  jersey à pois + élastiques achetés + maille merveilleuse chez mamzelle fourmi, fonds de culotte teddy de chez trezh babig.
  • Modification :
  • 1ère culotte : rien, fond de culotte teddy tout doux pour servir de protège slip en même temps, élastique à picot.
  • 2ème culotte : j’ai augmenté la hauteur de la culotte de 3 cm pour avoir une taille haute, fond de culotte = maille crème moins épais, élastique à picot, fond maille merveilleuse de chez ma
  • Décoration : élastique dentelle devant.
  • Technique : j’ai ajouté 0,5 cm pour les marges de couture sauf sur les côtés où j’ai ajouté 1cm.
  • J’ai cousu à la surjeteuse les côtés.
  • Elastique à picot pour la taille et les tours de cuisse, cousu d’après les explications du patron.
  • J’ai cousu au point zigzag le font de la culotte et l’entrejambe ensemble afin de faciliter la couture de l’élastique.

Culottes de base simples à coudre. J’ai utilisé un jersey non strech, donc les culottes vont vite se déformer, je pense. A voir dans le temps. Les culottes culottent bien, elles prennent bien les fesses. J’aime bien.

Pour les fonds de culotte, c’est un peu épais à coudre et mieux vaut un tissu polaire fin pour l’effet « au sec ». Le coton majoritaire de la maille merveilleuse n’est pas adaptée. Malgré l’épaisseur du tissu Teddy, c’est le mieux car il est en polyester.

 

SOUTIEN-GORGE

  • Patron ETOFFE MALICIEUSE soutien-gorge Talisman
  • Taille : 100 C
  • Tissus :  même tissu et élastique que la culotte de chez mamzelle fourmi, bretelles toutes faites Christian Lacroix, agrafe de chez mercerie extra., le reste vient d’un ancien soutien-gorge qui m’a servi de modèle.
  • Modification : j’ai choisi un S-G sans mousse mais avec du jersey et un tissu rigide (rideau ?) en guise de gazinette, j’ai bordé le bord droit (au-dessus du sein) avec un élastique à picot.
  • Je n’ai pas mis de baleine sur les côtés, je n’en avais pas.
  • Technique : j’ai cousu le bord droit du SG avec de l’élastique à picot pour terminer proprement le bord. J’ai procédé comme la culotte ci-dessus.
  • J’ai cousu une élastique large sous la basque mais ça n’allait pas et c’était trop large aussi pour coudre les attaches, j’ai tout décousu pour coudre un élastique à picot.
  • J’ai eu quelques difficultés pour surpiquer les élastiques au niveau des gaines à armatures, c’était épais. Et on voit le zig zag sur le devant.

J’ai enfin fini et tant mieux car j’ai passé beaucoup de temps dessus. Pendant 2 bonnes semaines, j’ai noté les fournitures qu’il fallait, regardé plusieurs sites pour les acheter, décortiqué tous mes soutien-gorges pour comprendre. Enfin, je me suis lancée.

Mon soutien-gorge n’est pas parfait, pour moi, je le considère comme une toile. Je pense que la forme ne me sied pas, effectivement mes autres soufifs n’ont pas cette forme. Je trouve qu’avec la mousse, c’est plus esthétique à l’oeil mais je n’allais pas mettre de la mousse pour des bonnets C. 

Les attaches sont couleur chairs et sont très moches. Je suis déçue par la couleur mais bon, tant pis, je voulais terminer pour passer à autre chose. J’ai cousu un élastique gris pour terminer car je n’avais plus l’élastique de la bonne couleur.

Je coudrai ce modèle pour ma fille, pour moi, je ne sais pas si je recommencerai ce modèle de S-G, en revanche les culottes, oui.

Sinon, le patron est bien fait, les explications claires et quand je ne comprenais pas une explication, je demandai à la créatrice qui me répondait rapidement. Il faut prendre son temps pour coudre la lingerie. Maintenant, je ne peux que m’améliorer.

Bon, après une journée, je vais tout démonter. Les élastiques sous les bras ne sont pas assez tendus = ça baille. La bretelle gauche n’arrête pas de tomber = trop grand. La basque dos ne soutient pas assez, là ça vient du tissu. Bref, je confirme que le modèle ne me convient pas.

En revanche, j’ai appris beaucoup en cousant ce modèle et en observant à nouveau mes soutien-gorges, je sais quelle forme me convient et les techniques appliquées.

0

Premier S-G

Première pièce de lingerie pour ma « petite » qui grandit. Une brassière bien adaptée pour les toutes jeunes filles.

BRASSIERE

  • Patron : Brassière « Tami » de Mr est une trainée.  Patron gratuit avec un tuto bien expliqué.
  • Taille : 4 XS, cette taille n’existe pas mais j’ai adapté pour un tour de poitrine de 69 cm.
  • Tissus : jersey stretch fuchsia + élastique à picot : mamzelle fourmi, élastique et anneaux dans la mercerie locale
  • Modification : j’ai mis de l’élastique à picot partout. Il n’y a rien à soutenir, c’est suffisant pour l’instant.
  • Technique : j’ai ajouté 1,4 cm de marge de couture pour mon élastique à picot de 0,6 mm de large tout autour et 1 cm pour le dos.

J’ai acheté des bretelles dans une mercerie avec un revêtement « anti-dérapant » derrière les bretelles. Bon, je ne rachèterai pas car ça ne glisse pas dans les anneaux, ce n’est pas adapté pour le réglage.

Après quelques jours, j’ai démonté les bretelles pour les inverser. La bretelle en double sur les épaules sont gênantes. Donc, J’ai cousu les bretelles en simple et croisées. Après une journée, ma fille valide. 

CULOTTE

  • Patron : Culotte de base de cheETOFFE MALICIEUSE
  • Taille : 32 pour ma fille avec 60 cm de tour de taille et 76 cm de tour de bassin. Un peu juste.
  • Tissus : jersey stretch fuchsia + élastique à picotmamzelle fourmi
  • Modification : rien

Bon, le premier essai : trop juste. Enfin pas trop en largeur même si je peux coudre la taille au-dessus mais ma fille n’aime pas car les fesses ne sont pas bien couvertes. C’est étonnant car la taille 46 me culotte très bien.

Ci-dessous, la différence avec une de ses vieilles culottes.

 

Bref, je recouds un modèle Ottobre pour voir la différence. 

CULOTTE bis

  • Patron : OTTOBRE 6/2013, culotte Annica N°33 A et B
  • Taille : 158 cm
  • Tissus : jersey stretch fuchsia + élastique à picot : mamzelle fourmi
  • Modification : pour la culotte B, j’ai cousu des bandes de jersey fuchsia comme un biais d’encolure : je couds les biais PUIS je couds les côtés des culottes PUIS je rabats le biais sur l’envers PUIS je surpique sur l’endroit.
  • TechniqueLes explications pour la culotte A ne donnent pas la longueur des élastiques autour des cuisses donc j’ai pris la même longueur mais grosse erreur : ça gondole aux fesses forcément. Donc, j’ai regardé les explications du modèle précédent qui donnent la longueur des élastiques autour des cuisses et la mesure était similaire donc je me baserai dessus la prochaine fois. En gros, il faut enlever environ 3 cm d’élastique par rapport à la mesure des tours de cuisse.
  • taille : j’ai cousu comme mes legging, à savoir : j’ai surjeté l’élastique à la taille, replié vers l’envers et surpiqué à l’endroit, l’élastique ne bouge pas ainsi.
  • Je me suis aidée de ce pied de biche pour surpiquer l’élastique sur le devant.

Pour la culotte A, je coudrai les côtés avant de poser l’élastique, ce sera plus joli que d’avoir un bourrelet.

finitions côtés culotte A à gauche et B à droite

Et voilà un premier ensemble qui sera suivi par d’autres car cet ensemble ne suffit pas. Et les culottes remplaceront peu à peu ses culottes actuelles qui datent de 5 ans ! Les culottes grandissent avec elle.

Un autre en blanc avec vrais bretelles et les doubles dans le dos. J’ai regardé un de mes SG.

0

Wax et flanelle

JUPE

  • Patron : Her little dressing de HLW : « fruité »
  • Taille : 12 ans + 5 cm en longueur
  • Tissus : wax acheté à Dakar, biais fait maison avec le wax et recyclage d’un de mes pantalons en flanelle.
  • Modification : j’ai tout surpiqué : poches, et biais et l’élastique à la taille afin qu’elle tienne en place. J’ai tiré l’élastique pour coudre.
  • Technique :
  • Passepoil : j’ai utilisé mon pied passepoil de la surjeteuse -le plus large- sans couture à l’avance : passepoil entre les 2 tissus et zou ! C’est impeccable.
  • Ourlet simple à 1 cm.

Un patron découpé il y a 2 mois d’où le tissu en flanelle pour le froid. Ce n’est plus d’actualité vu le beau printemps mais il fallait que je la termine. Jupe rapide et facile à coudre avec un effet maximum.

Sur la minette. Je la trouve un peu large, il faudrait qu’elle grossisse un peu. Ca ira mieux l’hiver prochain !

0

Porte-barrettes

J’ai regardé sur le net, ai sélectionné 3 photos sur pinterest, j’ai fait un résumé des 3 afin d’obtenir un porte-barrettes adapté aux nombreuses barrettes de ma fille.

Elle a réfléchi, cogité, dessiné des plans.

Puis à 2, nous avons cogité, mesuré, dessiné un patron afin de coller au mieux à ses idées et à mon expérience couturesque. Elle sélectionne les tissus et hop là, c’est parti pour le prototype.

Après, les questions viennent, entoilage ou pas ? Molletonnage ? Est ce que je couds le biais à travers toutes les épaisseurs ? 

PORTE BARETTES

Devant les jacinthes jolies de ma fille et un pois plume piqué dans la terre.

  • Patron : maison
  • Taille : 49 x 26 de large environ
  • Tissus :  tissu vert acheté sur le marché à Dakar, le blanc et le biais achetés chez mamzelle fourmi
  • Décoration : broderie machine en haut
  • Technique : Je suivais le plan, et je corrigeais au fur et à mesure selon mon avancé. J’ai dessiné le patron sur le tissu au feutre lavable pour bien repérer où coudre les biais et scratches.
  • Biais en double : plié en 2.
  • J’ai cousu les scratches du haut, faufilé les biais du haut, du bas sous la poche et la poche qui allaient être pris dans la couture.
  • J’ai posé le tissu sur le molleton, j’ai coupé le molleton d’après le gabarit-tissu. J’ai faufilé le ruban en haut du triangle.
  • Puis, j’ai posé le dos sur le devant (endroit contre endroit) et le molleton. Donc : l’endroit pris en sandwich entre le molleton et le dos. Couture commençant sur le côté et tout autour en laissant un espace pour retourner l’ensemble. Couture à la main pour refermer.
  • Ensuite, j’ai cousu les autres biais dans les 3 épaisseurs pour une meilleure tenue.
  • J’ai cherché autre chose que le scratch à coudre mais c’est ce qu’il y a de plus facile à ouvrir et fermer sans effort. La prochaine fois je coudrai comme ci-dessous : coudre le scratch au milieu, plier les biais et coudre les côtés des biais = couture invisible sur l’endroit.

Résultat : très contente et ma fille aussi.

Pour une prochaine fois, je coudrai les attache élastiques du haut vers le bas car le poids plie le haut, je pense que 2 suffiraient au lieu de 4. Je m’en ferai un pour moi avec les corrections. J’ai finalement punaisé le porte barrettes car le ruban s’est détaché. Je l’ai mal cousu ou ruban trop fin ?

0

Je couds ma garde-robe capsule, chapitre 2- FEVRIER

jecoudsmagarderobecapsule2017catc3a9gories

Février = Manteau

J’ai changé de patron pour le manteau. Ca devait être ça : manteau

Mais, je me suis souvenue que je devais coudre une cape pour la fête médiévale à Dinan qui se répète tous les 2 ans, la prochaine se déroule en 2018. J’avais ce tissus « loup » qui attendait patiemment depuis quelques années. Il a fallu ce défi pour passer le cap et coudre. Ce fut rapide et très simple.

CAPE

tracés des cercles avec le mètre et une pince à linge

tracés des cercles avec le mètre et une pince à linge. J’ai coupé les 2 tissus en même temps.

  • Patron : Cape à capuche facile du blog « la machine à explorer le temps »
  • Taille : mon tissu faisait 200 x 150 cm au lieu de 255 x 150
  • Tissus :  fourrure loup noir acheté chez mamzelle fourmi et coton noir acheté à Dakar
  • Modification : le tissu étant moins large, le devant est court. Ca se voit sur les photos mais ce n’est pas grave. Elle est bien lourde et à manipuler les tissus en polyester, je crépitais de partout : trop d’électricité statique.

BOURSES

  • Patron : maison
  • Taille : j’ai coupé autour d’un plat rond, diamètre : 30 cm fini
  • Tissus :  fourrure loup noir acheté chez mamzelle fourmi et coton noir acheté à Dakar
  • Finition : j’ai mis 16 oeillets pour l’un !! Et un coulissant pour l’autre. Pour le diamètre, mieux vaut le coulissant, le volume est plus important. Pour les oeillets, un plus grand diamètre serait préférable ainsi qu’un tissu plus souple. Ca ira très bien pour quelques sous et un mouchoir lors de cette fête médiévale.